Un parcours, un développement professionnel tout au long de la vie

Prendre son temps, le temps de se construire, de partager, d’apprendre dans la durée, c’est peut être ça la clé d’une formation « réussie » ? Alors il est temps d’apprendre, d’apprendre à prendre son temps. Découverte d’un parcours, qui comme son nom l’indique vous invite à traverser et à franchir des étapes clés vers un développement professionnel riche et rafraîchissant.

Depuis la rentrée 2014, le réseau des Maisons pour la science a mis en place des parcours de développement professionnel sur deux ans à destination des enseignants de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2). L’objectif premier est de pouvoir s’approprier confortablement la pratique de l’enseignement des sciences fondée sur l’investigation. Plus de 80 heures sont alors programmées pour découvrir plusieurs thèmes, en présentiel ou à distance, mettre en œuvre des séances de sciences avec ses élèves, analyser et partager ses pratiques. Ces parcours, comme toutes les actions menées au sein des Maisons, sont co-construits par des pédagogues et des scientifiques dans des lieux dédiés à la formation ou en accompagnement dans les classes. L’équipe inscrite est suivie tout au long du parcours et est invitée à participer activement aux ateliers et aux interactions. Un point d’honneur est donné à l’appropriation et à la mise à disposition de ressources (livres, manuels, vidéos, mallettes pédagogiques, etc), mais aussi à l’approfondissement des connaissances scientifiques dans et au-delà des programmes, pour leurs applications en classe.

Le programme du parcours se divise en plusieurs thèmes et séquences:

Thème 1 – Le monde vivant

Observer et décrire le vivant dans et autour de la classe

La reproduction des végétaux

Classification du vivant

Thème 2 – Objets physiques

L’air c’est gonflé!

A la découverte des énergies

Thème 3 – Objets techniques

De l’Antiquité au laboratoire: la transmission su mouvement du mouvement au service de l’Homme

Développement durable: Vie, mort et recyclage des objets

Mise en œuvre de projets

ASTEP (Accompagnement en Sciences et Technologie à l’École Primaire) ou projets inter-degré.

**

Immersion dans une séquence d’un parcours: Développement durable: Vie, mort et recyclage des objets

Cette séquence a eu lieu le vendredi 6 novembre, dans les locaux du centre satellite de la Maison pour la science en Alsace à l’ESPE de Colmar. C’est avec les bras chargés de matériel et de ressources que nous avons investi les lieux et installé les ateliers avant l’arrivée des stagiaires. Le temps d’un café et le ton est donné : il va falloir remonter les manches et mettre les mains à la pâte au sens propre du terme, car quoi de plus concret pour amorcer une réflexion sur le recyclage, que de concevoir soi-même du papier recyclé ?! A l’aide de mixeur plongeur, de vieux journaux, de tamis et des bons conseils des formateurs, la feuille prend doucement forme avant d’être suspendue à sécher sur un étendoir à linge. Incrustées de roses trémières séchées ou de lavande selon les inspirations, le vieux journal s’offre une nouvelle vie, toute en poésie et en textures.

DSC_0395 DSC_0407 DSC_0447 DSC_0416

De nombreux éclairages des formateurs quant l’industrie du papier et sa composition physico-chimique viennent enrichir l’atelier (observation de fibres au microscope,etc), qui, bien plus qu’un petit instant bricolage, prend la forme d’une vraie séance d’investigation. Autour d’un objet a priori banal se construit une histoire dont les enjeux concernent tout le monde. Pour poursuivre autour de la problématique du recyclage, les formateurs proposent deux ateliers en parallèle : un concernant la prise en main d’une mallette pédagogique conçue autour de la question du développement durable. L’après-midi, l’investigation se poursuit en mettant en œuvre un atelier « coule/flotte » dont l’objectif est de réfléchir à la densité de déchets dans des liquides de natures différentes, car c’est une technique utilisée en pratique dans les centres de tri des déchets.

DSC_0470 DSC_0477 DSC_0494 DSC_0513

Pour finir la journée, une interlocutrice travaillant chez SITA, spécialisée dans la gestion et la valorisation des déchets, vient présenter le fonctionnement d’un centre de tri mais aussi, et surtout, les mesures écologiques mises en œuvre et leurs limites. C’est un sujet exploitable à souhait, interdisciplinaire, au cœur duquel sciences, techniques et citoyenneté se rejoignent aisément, et dont les exemples concrets sont abordables et engageant pour les élèves.

Afin d’assurer « l’après »-formation, toutes les ressources utilisées sont mises à disposition des stagiaires sur un espace internet dédié, et les formateurs sont très à l’écoute des demandes et des améliorations pouvant être entrprises.

Car « améliorer et étendre la compétence professionnelle des enseignants est un processus d’apprentissage continu et dynamique afin d’ élargir les connaissances et les compétences, et développer des qualités personnelles. C’est un processus de modification qui s’exerce dans une démarche collaborative … à la fois collégiale et autonome »1

Ces parcours sont des passerelles privilégiées vers un développement professionnel qui s’exerce tout au long de la vie.

  1. MEILLIEZ.F. Extrait de compte-rendu d’atelier: Parcours de développement professionnel – Colloque de développement professionnel en sciences des professeurs, Strasbourg le 13 et 14 octobre 2015 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.