Remise des #PrixMPLSAlsace – récompenser l’engagement et l’innovation pédagogique

Entre deux inaugurations de Collèges Pilotes au courant du mois de juin, se tenait également au centre satellite de Colmar une journée particulière pour la remise de prix « Maison pour la science en Alsace » à destination des classes du premier degré (tous cycles) qui ont relevé les « Défis en Science » de la mission sciences 68.

Le but de ces défis ? Comme l’explique Véronique Panfalone, enseignante dans un petit village du Sundgau, et ancienne formatrice à la Maison pour la science, « Les défis en sciences sont des questions qui sont posées aux élèves auxquelles ils doivent répondre par la démarche expérimentale. » L’un des défis consistait en la question « Comment faire voler un objet ? » – ce à quoi les élèves ont été libres de tester toutes les hypothèses qui leur sont venues à l’esprit. Catapultes, sarbacanes, avions propulsés à l’air – tout a été testé pour voir quel objet vole le plus loin. Et une fois l’objet désigné (spoiler : il s’agit de l’avion) les élèves se sont évertués à améliorer au maximum sa capacité de vol.

Ce que ça apporte aux élèves est la pratique de la démarche expérimentale, plus que les connaissances, poursuit Véronique Panfalone.

Et de manipuler, de construire, de travailler en groupe car c’est quelque chose dont ils n’ont pas forcément l’habitude. Ca leur apprend à réfléchir, c’est quelque chose qui est transférable dans différentes matières, pas seulement en sciences : en mathématiques, même en français – réfléchir, essayer quelque chose, vérifier…

Dans la grande salle de l’ESPE de Colmar – qui abrite notre centre satellite, que les projets de toutes les classes des élèves sont exposés afin que chacun puisse découvrir les travaux des autres, expérimenter quelques activités, échanger avec les élèves, les enseignants, et les personnalités présentes ce jour là : Mme Béatrice Salviat de la Fondation La main à la pâte, Mme Céline Mourot-Storck, de l’éducation nationale, et M. Eric Westhof de l’Académie des Sciences – pour ne citer que quelques exemples. L’exposition, la cérémonie, les diplômes et surtout les cadeaux ( des livres pour les enseignants des classes primées et des grandes jardinière offertes pour toutes les classes par l’association ESPOIR) sont préparés avec beaucoup de soin par Didier Bignossi, conseiller pédagogique « Sciences 68 » et Colette Schatz, formatrice en SVT à l’ESPE de l’Académie de Strasbourg, chargé de mission ESPE – Maison pour la science.

La salle se remplit au fur et à mesure que les enseignants et leurs élèves arrivent, la cérémonie va pouvoir commencer.

Après les discours d’introduction ce sont chacun des lauréats des #PrixMPLSAlsace – tels qu’on a choisi des les appeler pour les réseaux sociaux – qui sont remis aux enseignants, accompagnés de leurs élèves. Une façon de pouvoir récompenser ceux qui se sont impliqués pour favoriser l’innovation dans la pédagogie, mais aussi les élèves qui se sont dépassés dans leur travail et ont réussi à répondre par la démarche d’investigation à la question scientifique qui leur a été posée.

Le plus important, c’est déjà de susciter la curiosité – les enfants d’école maternelle sont très curieux, explique Céline Mourot-Storck, inspectrice de l’éducation nationale, et de pouvoir montrer, pour les équipes enseignantes, que faire des sciences ne nécessite pas forcément d’avoir beaucoup de matériel. Par exemple avec le le défi « cherchez cinq petites bêtes dans la cour de récréation », on voit qu’on a pas besoin de beaucoup de matériel pour pratiquer les sciences et faire vivre les sciences avec les élèves.

Au cours de la cérémonie, Béatrice Salviat se montre impressionnée par les projets développés par les élèves et leurs enseignants et les invite à voir plus loin et concourir pour les prix de la Fondation La main à la pâte. Les défis science seront bien entendu réitérés l’année prochaine, avec quelques petits ajustements possibles, selon Céline Mourot-Storck.

On ne fera peut-être qu’un défi [l’année prochaine] parce qu’on s’est rendu compte que deux défis est très chronophage pour le cycle 3. Et on pense à utiliser une seule et même thématique pour la maternelle et l’école élémentaire  – peut-être la biodiversité. L’objectif, bien sûr, est d’essayer de capter le plus de classes participantes.

La relance des défis ne se fera qu’à la fin de l’année, mais vous pouvez déjà vous informer par ici.


Comme à notre habitude, nous vous proposons via Storify un récapitulatif en images du vécu de la journée de remise des #PrixMPLSAlsace telle que nous l’avons relayée, en direct, sur nos réseaux sociaux !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *