L’ « épistémologie explicite » dans les formations et dans l’enseignement – 1

Préambule

A presque chacune des séances du séminaire « Sciences vivantes », que j’ai mis en place en janvier 2013 à destination des formateurs associés à la Maison pour la Science en Alsace, au service des professeurs, des discussions passionnantes émergent sur l’épistémologie des disciplines représentées : mathématiques, sciences et vie de la terre, physique et chimie, de la maternelle au collège, mais aussi dans la recherche scientifique.

A partir de l’entrée par la démarche d’investigation, au coeur du projet de Maisons pour la Science, dans le sillage de la Main à la Pâte, nous interrogeons collectivement la question de nos pratiques scientifiques, d’enseignement et de recherche, pour construire des actions à destination des professeurs qui transforment leurs représentations de la science la plus actuelle et renouvellent leur envie et leurs idées pour l’enseigner, en mettant l’élève en situation d’observation, d’expérimentation, d’exploration.

Trois axes structurent les formations proposées, qui explicitent l’idée de « science vivante » porté par le projet national des Maisons pour la Science.

« Vivre la science pour l’enseigner »

« Concevoir, construire, expérimenter, exploiter »

« S’ouvrir à d’autres disciplines »

C’est sur les plus récentes de ces discussions épistémologiques que je reviens ici, après une remontée vers l’émergence explicite de cette idée « d’épistémologie explicite » dans la mesure où elle croise l’une de mes questions plus anciennes, concernant le métadiscours construit par le formateur. Nous parlerons donc d’hypothèses, de disciplines et de leur rencontre, et d’épistémologie explicite.

L’idée d' »épistémologie explicite »

Lors de l’inauguration de la Maison pour la Science en Alsace, en novembre 2013, une discussion particulièrement intéressante s’est tenue au sujet de l' »épistémologie explicite » (le terme a émergé à cette occasion), entre Pierre Léna et Guillaume Lecointre (des  minutes 69’38  »  à 72′ 27 ») :

Extrait :

« Je veux d’abord remercier Guillaume Lecointre pour ce bel exposé qui situe bien je crois les points que dans les Maisons nous devons éclaircir pour que les enseignants comprennent tout ce qu’il y a derrière ce mot « la Science ». C’est plus compliqué que cela n’en a l’air. En particulier nous avons beaucoup mis l’accent dans le paysage dessiné pour les Maisons sur « épistémologie » et « histoire ».

Parce que la première aide, en regardant les mots, le sens qu’on leur donne, à faire comprendre cette chose tout à fait étonnante que la science fait de de la vérité. Et n’est pas, ni une opinion,  ni une vérité définitive. Et ça n’est pas évident quand on y réfléchit. Et tout le travail autour de l’épistémologie des disciplines, que l’on prenne la biologie, la préhistoire, l’astrophysique, va aider de façon concrète à faire passer cela.

Et puis le deuxième horizon est celui de l’histoire parce qu’en regardant 20 ou 30 sicèles d’histoire, on peut mieux comprendre comment le consensus se construit, dans quelle douleur d’accouchement il est par moment, dans quels excès d’assurance et parfois d’ubrise il se trouve à d’autres moments, jusqu’à ce qu’une étape nouvelle se construise. Donc faire que les Maisons pour la Science, et Strasbourg avec votre présence est évidemment admirablement dotée, garde à l’esprit qu’afficher la science c’est aussi en comprendre la genèse, les processus, la longue histoire, et qu’en développant cela, les professeurs auront de la profondeur, en quelque sorte, pour s’appuyer eux-memes dans leur présentation aux élèves.(…) Que les Maisons le fassent et vous avez tout pour le faire de manière passionnante, parce que c’est passionnant. », Pierre Léna, membre de l’Académie des sciences

Voir la vidéo sur le site UTV

Capture d’écran 2014-06-22 à 12.32.16

A suivre

Le statut de l’hypothèses

Les conditions de la rencontre entre les disciplines ?


Mélodie Faury

Docteure en Sciences de l'information et de la communication / STS Agrégée en Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Univers

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *